Cookie Consent by Free Privacy Policy website
Goodmoods

Mosaïque

© Ace Hôtel Brooklyn

Super-Theme

il y a 4 semaines


Par Goodmoods et Plendi by Vinci Construction.

Savoir-faire séculaire • Un décryptage mensuel sur l’art et la manière de bien faire, imaginé avec Plendi by Vinci Construction, spécialisée dans les réalisations d’exception qui jongle avec les matériaux rares et savoir-faire singuliers.

 

Utilisée depuis des millénaires par la civilisation mésopotamienne et les Romains, la mosaïque continue de fasciner les créatifs. Les designers et décorateurs semblent plus que jamais s’inspirer des prouesses ornementales et décoratives de cet art ancestral. Pour preuve, les dernières adresses (Khachapuri & Wine, Yunost 1954), les grandes maisons et enseignes (Cartier, Hermès, Le Bon Marché) mettent en scène des revêtements et fresques des artistes mosaïstes du moment.

 

Leurs noms ? Jorge Pardo, Isaiah Zagar, Mathilde Jonquiere, Suzan Drummen… Prônant le savoir-faire et l’anti-lisse, ces maîtres de la mosaïque martèlent et assemblent avec minutie et patience les tesselles, confrontent les matières (marbre, grès, pâte de verre, miroir, coquille d’œuf) et transcendent leur savoir-faire avec modernité. Démonstration, bout par bout.

  • Style

    Néo-antique

  • Effet

    Pixel

  • Adresse

    L'Arlatan

  • Artiste

    Jorge Pardo

La mosaïque surjouée à Arles

À Arles, l’artiste américano-cubain Jorge Pardo a galvanisé les murs et sols de l’Arlatan, loin des standards classiques de la déco. Au total, Six mille mètres carrés recouverts de deux millions et demi de carreaux de céramiques vernis à la main. Un véritable kaléidoscope architectural au cœur de la ville d’Arles.

Le Cloître, Arles © François Halard
Le Cloître, Arles © François Halard
Le Cloître, Arles © François Halard

À quelques mètres de l’Arlatan, India Mahdavi signe la décoration tout aussi vibrante du boutique-hôtel Le Cloître. Dans la salle de bain et la chambre, elle réinvente l’art millénaire avec un patchwork de contrastes noir et blanc qui dénote avec l’ancienne mosaïque camarguaise au sol.

Fresques romanesques pavées

Restaurant par Pravda Bureau + Elena Lokastova © Evan Erofeev
Ace Hôtel Brooklyn

Comme les Romains dans l’Antiquité, puis les artistes italiens durant les années 1950, les mosaïstes contemporains s’amusent à re-créer d’immenses décors et fresques romanesques à partir de milliers de petits carreaux de céramique. Derniers exemples en date : l’œuvre de l’artiste américain Isaiah Zagar à l’Ace Hotel Brooklyn qui dépeint un repas gourmand résolument décalé. Ou encore les portraits du restaurant géorgien Khachapuri pavés à partir de tesselles récupérées sur un ancien camp soviétique.

Restaurant Yunost 1954 à Sochi
Annabel’s, Londres © James McDonald
Fresque d'Egi Volterrani
Immeuble de Gino Levi Montalcini
Fresque de Riccardo Chicco

Mathilde Jonquiere

Fresque de Mathilde Jonquiere à La Grande Épicerie de Paris
Cercles Corinthia par Mathilde Jonquiere

En France, c’est la mosaïste Mathilde Jonquiere qui maîtrise l’art de marteler et assembler des fragments de matériaux – émaux de Venise, de pâte de verre et de tesselles d’or – pour façonner des décors précieux qui rappellent les créations de haute couture. Dans ce conglomérat de matières, elle exprime le rapport de valeur entre le mat et le brillant, le fade et le coloré, le vide et le plein, et plonge les institutions – Madrid, Hermès Maison – dans des univers grandiloquents. 

Le Paon et la panthère par Mathilde Jonquiere pour Cartier Madrid

Mosaïque et upcycling

Table de Katie Stout

La mosaïque se renouvelle aussi sous les mains de jeunes designers qui l’utilisent dans un mash-ups d’influences et de techniques de production, notamment la poterie et l’upcycling avec la récupération et l’incrustation de bris de matériaux et d’objets glanés : verre, coquillages, céramique… Parmi eux on peut nommer Katie Stout, Morgan Peck ou encore la marque Memor.

Vases de Morgan Peck
Lampe de Katie Stout
Peigne de Memor

Néo mosaïque

Mosaïques de Suzan Drummen

L’artiste hollandaise Suzan Drummen invente un nouveau type de mosaïque hyper fantaisiste inspiré des mandalas hindous. Sur tout type de support – sols, murs, vêtements, peau – elle improvise des sphères kaléidoscopiques à partir de strass, de sequins, de pierres, de miroirs, de verre colorés…

Mosaïques de Suzan Drummen

Trompe-l’œil optique

Paco Rabanne SS22
Paco Rabanne SS22

Les vibrations optiques de Victor Vasarely sont plus que jamais célébrées. Dans la mode, l’art et le design, les créatifs rendent hommage aux compositions du père de l’Op Art à travers des looks de mosaïques en trompe-l’œil. Particulièrement Julien Dossena, directeur artistique de Paco Rabanne, qui faisait défiler un vestiaire hypnotique pour sa collection printemps-été 2022 au sommet du Palais des Congrès de Monaco, sur la mosaïque géante Hexa Grace de Vasarely.

Paco Rabanne SS22
Peinture Reflex de Sarah Louise Hawkins
Arthur Arbesser SS22
La Sastreria, Valence © Masquespacio

Un décryptage imaginé avec la complicité de Plendi by Vinci Construction, qui jongle avec les matériaux rares et savoir-faire singuliers pour ses réalisations d’exception.

Chaque semaine, les moods de demain

Découvrez les plus beaux objets, lieux & créations du moment
dans nos moodboards de styles.