Goodmoods

La true story de

L’ATELIER TARKETT

True Story

il y a 3 semaines

À l’occasion de la Paris Design Week, le Studio Briand & Berthereau collabore avec la marque de revêtements Tarkett pour réfléchir aux bureaux de demain. Leur exposition « Eco Work » résonne particulièrement avec le contexte actuel et interroge sur les nouveaux espaces de travail.

 

Cette scénographie s’installe dès aujourd’hui à l’Atelier Tarkett dans le Haut-Marais, un lieu singulier, ouvert à tous, pensé comme un laboratoire d’idées. Le designer Arnaud Berthereau et le directeur artistique de Tarkett Florian Bougault raconte les dessous de cette collaboration et les secrets de l’Atelier.

 

Atelier Tarkett, 43 Rue de Saintonge, Paris 3ème

atelier tarkett
© Mario Simon Lafleur

Quelle est la genèse de votre exposition à l’Atelier Tarkett ?

 

Arnaud : « L’idée était de créer un espace qui questionne nos façons de travailler, de passer en revue les différents usages, envies, positions relatives au travail. Il faut pouvoir travailler tous ensemble et parfois individuellement. D’où l’envie de proposer une plateforme qui peut se transformer selon les besoins avec des formes qui se combinent, se séparent et ainsi créent de micro-espaces. »

© Mario Simon Lafleur

Un mot pour définir l’exposition ?

 

Arnaud« Modularité ! Les espaces sont pensés pour être flexibles : on peut aussi s’isoler et se regrouper.

 

L’exercice de conception ne doit pas être figé, il faut être capable de trouver des solutions à usages multiples. Le contexte actuel ne fait que souligner les besoins dans les espaces de travail qui cherchent à se réinventer. »

© Mario Simon Lafleur

Comment avez-vous segmenté les différents espaces ?

 

Arnaud : « Il y a trois micro espaces qui mettent chacun en avant une gamme de matière. Un premier avec des modules d’assises de différents hauteurs et des tablettes qui permettent de travailler seul, à deux, de former des gradins ou de grands bancs.

 

Un second avec une grande table et des assises pour travailler en groupe. Et un troisième composé de demi-cylindre comme un grand matelas qui invite à la détente. »

Quels matériaux Tarkett avez-vous utilisés et pourquoi ?

 

Arnaud : « Nous avons travaillé avec une seule gamme par espace, déclinée du sol aux murs en passant par le mobilier pour aller à l’essentiel. Futurity est une gamme qui fait écho à l’artisanat et rappelle les tapis berbères. La collection Marvel nous a interpellé pour sa surface singulière et ses couleurs et IQ natural pour son empreinte bas carbone. »

»

Atelier Tarkett
© Mario Simon Lafleur
© Mario Simon Lafleur

Pourquoi cette exposition résonne tout particulièrement pour vous ?

 

Florian : « L’Atelier est un lieu de travail hybride, pensé comme un laboratoire d’idées sur la question du travail de demain. On invite les visiteurs à réfléchir à cette notion en utilisant l’Atelier comme un laboratoire. La scénographie permet à chaque utilisateur d’expérimenter, elle va évoluer en fonction des sessions de travail, des conférences. »

 

 

Arnaud : « Cette exposition interroge les nouvelles façons de travailler. Des réflexions que nous poussons de notre côté car nous venons d’ouvrir une agence en Bretagne west is the best dans ce sens. Nous l’avons réfléchi comme un espace ouvert, proche de la nature et propice à toutes les formes de travail. »

© Mario Simon Lafleur

Quelles sont les nouveaux défis pour les bureaux d’un point de vue esthétique ?

 

 

Florian : « On ne peut plus garder des bureaux complètement standardisés. Ils se pensent désormais de manière singulière et en 3D, une notion que l’on retrouve dans les matières avec une profondeur de champs, la création d’un paysage mobile. »

© Mario Simon Lafleur
© Mario Simon Lafleur

Arnaud : « La situation actuelle est un accélérateur des enjeux liés au bureau, entre télétravail et espaces de coworking, les espaces tertiaires doivent se réinventer mais la mutation était déjà en court. Le confinement aura justement permis de valoriser ce qu’on apprécie au bureau : du lien social, des cellules de concentration, des salles de réunions ou de détente. »

Atelier Tarkett

Quelle est le leitmotiv de l’Atelier Tarkett ?

 

Florian : « L’Atelier Tarkett est avant tout un lieu d’inspiration et de créativité. Pensé comme l’extension du bureau de l’architecte, c’est un espace de découverte autour des matériaux Tarkett mais aussi un lieu de travail et de rencontre pour architectes et designers. »

Atelier Tarkett

COMMENT SONT IMAGINÉES VOS COLLABORATIONS ?

Play - 5.5 x Tarkett
Play - 5.5 x Tarkett

Florian : « Nous considérons le sol comme une véritable surface d’expression. À chacune de nos collaborations avec des designers ou architectes, c’est l’occasion de faire découvrir ce potentiel créatif de nos matières. Dès la création de l’Atelier en 2017 avec le studio 5.5, nous avons commencé à détourner les matériaux. C’est de fait devenu l’ADN de l’Atelier. »

Play - 5.5 x Tarkett
Play - 5.5 x Tarkett
Heju x Atelier Tarkett - © Mario Simon Lafleur

« Nous invitons plusieurs fois par an différents profils créatifs à s’emparer de nos matières. Pendant plusieurs mois  nous présentons leur travail et les mettons à l’honneur à travers de nombreux évènements organisés pendant cette période autour de ce thème tout comme notre prochaine conférence avec le magazine AA Affinités créatives. »

Heju x Atelier Tarkett - © Mario Simon Lafleur

« Au printemps dernier, Heju s’est emparé du vinyle TX Habitat à destination des logements collectifs. Ils ont insufflé une forme de simplicité et de poésie à la matière en créant un univers fait de détails précieux et d’associations de couleurs qui leur sont propres. »

Heju x Atelier Tarkett - © Mario Simon Lafleur
Note design studio x Tarkett - Milan design week 2019

« Nous aimons créer l’inattendu, et apporter des solutions tant techniques que créatives. À l’origine des collaborations, bien souvent, nous cherchons des compétences design et une créativité qui font sens. La collection iQ Surface, créer avec Note studio en est l’exemple même. »

« Nous avons également collaboré avec Aurélia Paoli, fondatrice du studio Beauregard. Sa connaissance des arts décoratifs et sa vision de la matière ont été une évidence pour réfléchir ensemble à notre service de création sur mesure Floorcraft. Cette réflexion a débouché sur la collection iD Mixonomi Jewels. »

Aurélia Paoli

Quels sont les enjeux à venir ?

band Stockholm

Florian : « Notre ambition est d’allier design et économie circulaire. Dès la conception, nous travaillons à la recyclabilité de nos matières. Notre programme @Restart vise à collecter les chutes de revêtements de sol et de réintroduire ces matières en production pour de nouveaux produits.

 

Nous proposons à l’atelier aussi des chutes de matières à des architectes ou designers pour développer des concepts ou des scénographie  projets  comme ce projet de miroir Mira réalisé en cordon de soudure avec Carol Landriot. »

Miroir Mira
Revêtement de sol iQ Surface - Tarkett - © Studio 5 .5

« Nos sols seront notamment présentés dans le cadre de l’exposition Le Mobilier en économie circulaire : Fabriquer responsable ! imaginée par le Studio 5.5 et Les Canaux du 3 au 8 Septembre à la galerie Joseph 5 rue Saint-Merri, à Paris avec le soutien de Valdelia et l’Ademe. »

Revêtement de sol iQ Surface - Tarkett
Revêtement de sol iQ Surface - Tarkett
Mood Letter
Recevez chaque jeudi dans votre boite aux lettres : une tendance à venir, un trend-setter invité, un mood inspirant !