Cookie Consent by Free Privacy Policy website
Goodmoods

 TARKETT X NOTE DESIGN STUDIO

True Story

9 juin 2021

La Paris Design Week revient du 9 au 18 septembre 2021. À cette occasion, Note Design Studio collabore une nouvelle fois avec Tarkett autour d’une scénographie évolutive nommée Reverse. Ce projet singulier s’installe dès aujourd’hui à l’Atelier Tarkett où leur réflexion sur la circularité  s’annonce aussi intéressante que mouvementée.

 

Le designer Cristiano Pigazzini, le directeur artistique Florian Bougault et les experts de Tarkett retracent la genèse de cette collaboration vivante.

 

Atelier Tarkett, 43 Rue de Saintonge, Paris 3ème

ATELIER TARKETT
© Mario Simon Lafleur

La rencontre entre Note Design Studio et Tarkett ?

Tarkett x Note Design Studio
Tarkett x Note Design Studio

Florian Bougault : « Notre première rencontre commence à Stockholm sur un salon, puis a donné naissance à la collection iQ-surface. J’aime la poésie et la dimension onirique qu’ils insufflent dans leurs travaux et leur engagement sans compromis. » 

Tarkett x Note Design Studio

Votre dernière collaboration ensemble ?

Tarkett x Note Design Studio

Cristiano Pigazzini : « Nous avons travaillé début 2020 sur l’exposition Natural Bond présentée au Stockholm Furniture & Light Fair. L’idée était de créer une sorte d’agora, un lieu de discussion autour de la notion de circularité et de recyclabilité. Dans cette scénographie, les matériaux pouvaient s’assembler, se désassembler, se recycler à la manière de la nature et des matériaux organiques qui se reconfigurent pour un jour être un animal, le lendemain une plante et le surlendemain autre chose. » 

Tarkett x Note Design Studio
Tarkett x Note Design Studio

Quel est le concept du carnet de tendances PLAY ?

3D issue du PLAY © Note Design Studio
3D issue du PLAY © Note Design Studio
3D issue du PLAY © Note Design Studio

Cristiano : « Nous voulions continuer à aborder la notion de « lien« , de circularité et recyclabilité en y apportant  une notion d’échelle. De la vue d’ensemble aux plus petites choses que nous ne pouvons pas voir, bien que nous sachions qu’elles sont là. »

3D issue du PLAY © Note Design Studio

« PLAY parcourt cette réflexion, en commençant par examiner comment les matériaux sont créés au niveau Micro puis en passant par le Mezzo qui aborde la manière de les assembler, et enfin au niveau plus large du Macro dans des panoramas, des paysages et des espaces. »

3D issue du PLAY © Note Design Studio
3D issue du PLAY © Note Design Studio

Pourquoi avez-vous joué avec ces différentes échelles ?

3D issue du PLAY © Note Design Studio

Cristiano : « Souvent quand on feuillette des livres de design, on voit seulement le résultat final. Pour nous c’était important de montrer l’inspiration durant tout le processus de fabrication en commençant par le point de vue microscopique. Puis les échelles Mezzo et Macro nous ont donné la possibilité de parler du travail global de Tarkett en matière de recyclabilité. »

3D issue du PLAY © Note Design Studio
3D issue du PLAY © Note Design Studio
3D issue du PLAY © Note Design Studio
3D issue du PLAY © Note Design Studio

Quelle est la genèse de l’exposition Reverse à l’Atelier Tarkett ?

© Mario Simon Lafleur

Florian : « L’exposition découle de PLAY. On veut mettre en exergue la notion du devenir de la matière. Rien n’est véritablement figé : l’espace peut évoluer, la matière peut changer et revenir à sa forme d’origine pour se réincarner. 

 

C’est une exposition évolutive. Plus on va avancer dans la Paris Design Week, plus l’installation va changer, se transformer. On va venir enlever des morceaux, qui seront stockés de manière très symbolique puis les recycler. »

© Mario Simon Lafleur

Cristiano : « Nous vivons dans une époque où tout tourne autour de la circularité, les choses sont créées puis utilisées, recyclées puis réutilisées… Elles ne meurent jamais. Avec Reverse, nous voulions montrer ce processus de réincarnation de manière concrète en mettant à l’honneur le savoir-faire des artisans. »

© Mario Simon Lafleur

Comment cette exposition met en avant les artisans ?

© Mario Simon Lafleur
3D issue du PLAY © Note Design Studio

Cristiano : « La mise en œuvre des matériaux fait partie de l’histoire. Nous voulions mettre en avant le savoir-faire des gens qui travaillent sur le terrain. C’est vraiment un travail d’orfèvre qu’on leur demande sur cette exposition.. »

Benoît – Directeur Technique France : « Nos revêtements ont des propriétés qui autorisent beaucoup de créativité dans les associations de matières, d’aspects et de couleurs, et qui exigent un vrai savoir-faire. 

Au-delà de la création des formes et des images, il faut également considérer tous les aspects techniques nécessaires pour mettre en œuvre les idées qui émergent des créateurs ou designers afin d’assurer la parfaite combinaison de l’aspect et du comportement à l’usage. »

Un mot pour définir l’exposition Reverse ?

 

Cristiano : « Vivante. Cette exposition n’est pas statique. Vous n’allez pas voir juste un objet, vous allez voir une transformation. Nous avons l’habitude de voir ça dans la nature : la mue des serpents, les arbres qui perdent leurs feuilles… »

 

Florian : « Performance. C’est à la fois une performance technique et artistique car le savoir-faire des techniciens et des artisans est mis à l’honneur dans cette installation évolutive, à la frontière de l’art contemporain., »

© Mario Simon Lafleur

Comment concilier l’art et les matériaux de construction ?

3D issue du PLAY © Note Design Studio

Florian : « Les designers avec lesquels nous travaillons remettent fondamentalement en question l’usage du matériau pour chaque projet ce qui apporte une dimension artistique supplémentaire à nos collections. »

3D issue du PLAY © Note Design Studio
3D issue du PLAY © Note Design Studio
3D issue du PLAY © Note Design Studio
3D issue du PLAY © Note Design Studio

 

 

Benjamin – Directeur Technique Europe : « Les matériaux tels que le PVC, le linoléum ou le bois sont une matière première comme beaucoup d’autres que les artistes utilisent, modèlent et parfois détournent pour habiller un lieu, un objet. La vision de l’artiste permet de mettre en valeur les propriétés techniques du revêtement et esthétiques. Il y a une relation forte entre l’artiste, l’artisan et la matière, chacun étant au service des uns et des autres. »

3D issue du PLAY © Note Design Studio

Comment concilier circularité et créativité ?

© Tarkett

Florian : « À partir du moment où il y a une prise de conscience écologique et que l’on sait que les matériaux avec lesquels on travaille sont recyclables, qu’ils ne présentent pas de nocivité, on a une plus grande liberté de création. »

Pâte de linoléum au centre de production et de recyclage de Narni © Tarkett
3D issue du PLAY © Note Design Studio

En tant que designer, comment intégrez-vous l’économie circulaire à vos projets ?

 

Cristiano : « En tant que designers nous pouvons aider à faire la différence et  pousser les entreprises à penser, agir et travailler de la bonne manière. Si nous allons tous dans cette direction, à la fin, les entreprises seront obligées de suivre. »

Pourquoi cette exposition résonne tout particulièrement pour vous ?

© Mario Simon Lafleur

Benjamin : « Il faut sortir les revêtements de leur utilisation première. Ne pas les considérer seulement comme une surface destinée à recouvrir un seul support. Il est très intéressant de créer un espace ou le revêtement peut se retrouver au sol, au mur mais également sur certains objets du quotidien et de montrer qu’ils  s’intègrent dans une démarche écologique… »

 

Benoît  : « Nous prenons conscience de l’impact de nos choix sur le monde qui nous entoure. Savoir qu’aujourd’hui nos revêtements sont concernés par ces principes d’économie circulaire dans leur conception, leur emploi et leur fin de vie est  important. Le faire savoir est tout aussi important et cette exposition en est le parfait écho. ».

Quelle est la palette de couleurs/teintes de l’exposition Reverse ? 

 

Cristiano : « Bleu, jaune, gris et des touches de motifs de type terrazzo. Ce n’est pas vraiment une palette traditionnelle, on s’est inspirés des coloris du Bauhaus. On assimile souvent le recyclage à des teintes très ternes, or on peut avoir des créations recyclées vibrantes et colorées. »

Vos inspirations pour cette exposition ?

Cristiano : « La tisserande et designer textile allemande Gunta Stölzl. Elle est considérée comme l’un des membres importants du Bauhaus. »

Moodletter

Recevez dans votre boite mail les tendances, prescripteurs et styles dans l'air du temps !