Goodmoods

INITIATION

MYSTIQUE

Super-Theme

il y a 2 semaines


De la pratique du Kundalini aux séances de tarot, de la lithothérapie au chamanisme, le bien-être convoque les astres. Les magnétiseurs sortent de l’ombre, l’hypnose devient monnaie courante. Les librairies ésotériques se multiplient, tandis que la figure de la sorcière interpelle le milieu littéraire (cf. Mona Chollet, Lauren Bastide). Même les instabrands (Fluffë, LOU.YETU, Vetements) ou encore Amazon misent sur les astres en proposant des gammes selon son signe astrologique.

 

 

La vague mystique fait des remous aussi du côté des créatifs : de l’installation de Studiopepe à Milan en passant par les collages de Lia Rochas sans oublier les défilés de Prada, Tory Burch ou Dior. Dans une société qui voue un culte à la transparence, ce nouveau souffle mystérieux inspire les créateurs de tous horizons.
Moodboard initiatique !

  • FORME

    SPHÈRE

  • DESIGNER

    STUDIOPEPE

  • CALENDRIER

    LUNAIRE

  • THÈME

    ASTRAL

Photographie Man Ray
Lia Rochas-Páris

Abonné à l’univers du mystique, ĖSO. Paris est un collectif connecté autour d’une nouvelle vision de l’ésotérisme avec des expositions, des reportages, des conférences, une curation d’objets de mode et de décoration ainsi que des ateliers menés par des praticiens compétents. Autour d’ĖSO. gravitent de jeunes artistes comme Nikita Garrido qui a imaginé le miroir Carmen ou Lia Rochas.

Miroir Carmen - Nikita Garrido avec ĖSO. Paris

ĖSO. Paris a imaginé une première journée dédiée aux pouvoirs de l’invisible à Paris, chez Maison Nomade, samedi 9 novembre. Lucillia Chenel, sa co-fondatrice explique que le collectif a pour ambition de « casser les clichés et apporter une toute nouvelle vision, plus esthétique, plus artistique, plus authentique à l’ésotérisme ».

Nikita Garrido
Lia Rochas-Páris
Lia Rochas-Páris
Extrait de la publicité du parfum Kenzo World

L’œil, le symbole de savoir omniscient et de protection spirituelle traverse les civilisations depuis des millénaires pour aujourd’hui se retrouver au cœur des défilés & visuels. De l’Égypte antique où l’œil d’Horus voyait l’invisible à la fragrance Kenzo World il n’y a qu’un pas !

Imprimé par l'artiste Christophe Chemin pour Prada

L’attrait de la mode pour l’esotérisme ne date pas d’hier : Elsa Schiaparelli – dont l’oncle Giovanni était un astronome réputé – a ouvert le bal en 1938 avec sa collection Zodiaque, qui s’inspirait de la fameuse constellation et de ses signes. Des inspirations reprises par Chanel, Dior, Givenchy… Aujourd’hui Maria Grazia Chiuri, la directrice artistique des collections féminines chez Dior, dissémine régulièrement dans ses créations de références au tarot, clin d’œil à la superstition de Christian Dior.

Christian Dior SS17 © Photo Marcus Tondo
L'oeil d'Horus chez Givenchy.Imaxtree
Studiopepe - Les Arcanistes
Studiopepe - Les Arcanistes ©Yellowtrace
Studiopepe - Les Arcanistes

Le design aussi prend une teinte ésotérique. Au Fuorisalone, l’an passé, Studiopepe s’empare du sujet avec « LES ARCANISTES – THE FUTURE IS UN / WRITTEN ». Dans une ancienne usine d’or désaffectée, Arianna Lelli Mami et Chiara Di Pinto ont présenté des « pièces sur mesure, œuvres d’art et installations dans lesquelles le lien entre la matière, les archétypes et la puissance des symboles est approfondi. » Leur interview est à rerouver juste ici.

Marc Ange
Suspension Saturne par Hervé Langlais pour CVL Édition

S’appropriant également de manière ostentatoire l’univers astral, le design devient le témoin d’une prolifération incessante de pièces aux influences spatiales. L’horoscope se lit ainsi sur les tables et suspensions sphériques de Hervé Langlais, Kaja Skytte ou encore Marc Ange qui puisent tour à tour leurs inspirations dans les corps et astres galactiques.

Kaja Skytte
©️ Copenhagen Crystals
Kalou Dubus

Le monde de la joaillerie ne jette pas la pierre à la lithothérapie (la méthode thérapeutique qui consiste à soigner au moyen de cristaux).  Viktor & Rolf, ont utilisé pour leur première collection de haute joaillerie « des pierres précieuses et semi-précieuses qui, au contact de la peau, transmettent leurs vibrations curatives et protectrices […], élevant l’esprit. » La maison Cartier compose elle avec des touches de quartz rutile, des notes de pyrite ou des constellations de lapis-lazuli. Le luxe autrefois axé sur le matériel devient de plus en plus spirituel.

Architecture au Claire de Lune, 1956 par René Magritte
Mood Letter
Recevez chaque jeudi dans votre boite aux lettres : une tendance à venir, un trend-setter invité, un mood inspirant !