Goodmoods

At home with

Pierre Marie

Des personnalités nous livrent la liste de leurs envies durant le temps si particulier du confinement.
Un condensé de Good Moods.

Il se définit comme un « dessinateur ornementiste », un terme un brin suranné qui cacherait presque sa fantaisie, son goût si singulier. Avec lui les rubans s’entrelacent, les motifs flamboient, et derrière son esthétique baroque des influences lointaines se dessinent. Pierre Marie s’amuse aussi avec l’architecture d’intérieur, qu’il a choisi d’aborder dans une démarche « de décorateur ensemblier ». Avec lui, le dessin prend vie : il imagine chaque meuble, chaque objet présent dans la pièce avant de le faire réaliser par des artisans renommés.

 

Ses tapis, tapisseries, vitraux, luminaires, et objets divers sont à découvrir dans sa galerie du 9ème arrondissement parisien. Au milieu des magasins de guitare, sur les hauteurs de la Nouvelle Athènes, c’est dans l’ancienne boutique d’un antiquaire que Pierre Marie a imaginé cet écrin unique pensé comme un décor évolutif. Ce lieu signifie des possibilités d’histoires, de récits, qu’il s’empressera de raconter une fois le confinement levé.

Tissu d'ameublement Jardin d’Osier, Hermès (2014) par Pierre Marie

Où s’évader virtuellement ?

 

« J’avoue avoir attendu avec impatience le remake du jeu vidéo culte de mon enfance Final Fantasy VII qui est sorti le 10 avril. »

Final Fantasy VII Remake

La bande-son de quarantaine ?

 

«Musique sans Paroles, le nouvel EP de Pierre Rousseau »

Musique sans Paroles

Atelier Pierre Marie © Ambroise Tezenas

L’endroit rêvé où se confiner ?

 

« Il me semble que la consigne était “Restez chez vous”. En conséquence je répondrais chez moi, un atelier d’artiste du 9e arrondissement.

Ce qui me permet de rester productif et de garder mes repères. »

Le film à regarder en boucle ?

 

«Les 5 000 Doigts du Dr. T de Roy Rowland. Malgré ce que le titre laisse penser, ça n’est pas réservé aux adultes, bien au contraire. C’est une comédie musicale loufoque en technicolor qui avait fait un bide lors de sa sortie en 1953. Les décors et les costumes sont tout simplement géniaux et très inspirants.»

Le livre à lire et relire ?

 

« Je ne lis jamais.
Et je crois que le confinement n’y changera pas grand chose. 
»

La première chose à faire une fois le confinement levé ?

 

« S’embrasser les uns les autres. »

Tapisserie, Pierre Marie, Ras El Hanout (Manufacture d'Aubusson Robert Four)
Tapisserie, Pierre Marie, Ras El Hanout (Manufacture d'Aubusson Robert Four)
Mood Letter
Recevez chaque jeudi dans votre boite aux lettres : une tendance à venir, un trend-setter invité, un mood inspirant !