Cookie Consent by Free Privacy Policy website
Goodmoods

Le mood de

Commune design

L’histoire commence aux abords de l’océan Pacifique, sous le soleil de Los Angeles précisément. Là-bas, Steven et Roman – les décorateurs derrière Commune Design – ont chamboulé les codes du design : vision holistique, approche respectueuse de l’environnement, mélange des genres osé. Un style tout en éclectisme, en écho au melting pot de la Cité des Anges, qui fait aussi mouche de l’autre côté de l’océan. Notamment au Japon où le duo a signé la décoration de l’Ace Kyoto.

 

Une proposition architecturale forte et une préoccupation constante pour la planète récompensées par l’important Cooper Hewitt National Design Award. En parallèle de collaborations remarquées telles que la décoration du restaurant Fanny’s ou leur travail pour le groupe Ace Hotel, le duo s’est ouvert sur le paysage artistique mondial en éditant, en 2020, la seconde version d’un ouvrage de curation plurielle et singulière. Un American Dream.

Santa Anita Cabin Angeles National Forest, California. 2019 © Commune Design

Quel jour et quelle heure est-il ? Que faites-vous habituellement à ce moment de la semaine ? 

 

 « Nous sommes samedi et il est dix heures. C’est normalement le moment où je décide de lire les mails et autres écrits que j’ai mis de côté. Je mets de la musique classique et je commence le week-end tranquillement. »

Vos envies créatives du moment ? 

 

 « Mes désirs créatifs sont surtout centrés autour de l’apprentissage. J’ai toujours un stock de nouveaux livres, magazines, podcasts ou documentaires à découvrir… Je recherche en permanence le savoir. Je suis autodidacte donc ce voyage ne finit jamais. »

Santa Cruz Beach House © Commune Design

Le projet qui vous occupe le plus ? 

 

 « Actuellement, Steven et moi sommes particulièrement occupés avec un grand nombre de projets résidentiels très cools dans le nord de la Californie. Mon préféré est une rénovation complète d’une maison dans le Montecito, The Bingham Residence. Il s’agit d’une demeure historique achevée en 1920. »

Bingham house, Santa Barbara – UC Berkeley, Bancroft Library

Le point de départ de ce projet ? 

 

« Nous avons lu tout ce que nous pouvions trouver sur Bernard Maybeck et sur cette maison historique.  Nous avons eu de la chance car les archives de Maybeck ont été données à l’université de Berkeley et nous avons donc pu obtenir de nombreuses informations sur la maison notamment les plans originaux et des centaines de pages de correspondances entre Maybeck et Bingham. C’était très amusant. »

Bingham house, Santa Barbara – UC Berkeley, Bancroft Library

Les inspirations reliées à ce projet ? 

 

« L’art et l’artisanat californiens jouent un rôle important dans ce projet. Je me suis donc inspiré de Greene & Greene, ainsi que de contemporains d’outre-Atlantique comme Mackintosh, William Morris et les ateliers Omega.

Et bien sûr du Japon, qui a eu une grande influence sur cette période du design et avec lequel nous avons une grande affinité chez Commune. »

Votre madeleine de Proust ? 

 

« Il y en a tellement. La musique de Joni Mitchell me rappelle toujours mon déménagement en Californie il y a vingt-cinq ans. Sinon l’odeur du poisson frit et des noix de coco sur les plages du Venezuela, le goût du thé Sencha pendant mon voyage au Japon…»

Un matériau récemment utilisé ?

Bernard Maybeck

« Nous en avons de nombreux mais on peut citer le bois indigène qui revient régulièrement dans nos projets. Pour le projet à Montecito, nous utilisons beaucoup de séquoia ancien récupéré, nous ajoutons des inserts en denim dans les portes et les panneaux, et nous disposons également des feuilles d’or sur les garnitures. Un esprit hétéroclite à la Maybeck. »

Qu’est ce qui a façonné votre goût ? 

 

 

« Je pense que le fait d’avoir grandi en Amérique latine a eu une grande influence sur ma famille, qui a toujours privilégié la simplicité et la fonctionnalité au luxe. Les faux-semblants étaient mal vus.

 

Je pense également que mes nombreuses années dans le secteur de la mode à New York m’ont influencé. J’y ai beaucoup appris. Mais la Californie a tout changé. Je dirais qu’explorer et vivre en Californie est l’une des plus grandes influences sur ma façon de voir les choses. Et puis, bien sûr, Commune qui a été la meilleure école que je pouvais espérer. »

Forme, fonction ou fantaisie ?

 

« Je dirais la fonction en premier suivie de près par la forme. Je n’ai jamais eu beaucoup d’intérêt pour la fantaisie. »

Une gamme de couleur qui vous suit ? 

 

« J’étais été un fervent fidèle du noir jusqu’à mes trente ans. Quand j’ai commencé à travailler avec Isaac Mizrahi, je me suis mis à apprécier les couleurs et ses nuances. Maintenant c’est un domaine que j’adore. Je gravite souvent autour de couleurs terres et naturelles par rapport à des couleurs plus surfaites et flashy. »

Votre colormatch du moment ? 

 

« Il y en a trop ! Je viens juste de repeindre mon appartement en bleu « De Nimes » de Farrow & Ball et j’adore. C’est une couleur qui change en fonction de la lumière du jour. »

Vos trois derniers coups de cœur artistiques ?

Kazunori Hamana au Blum & Poe de Los Angeles

« Je viens de regarder La Main de Dieu dePaolo Sorrentino, je l’ai trouvé très beau et inspirant. Je ne n’ai jamais été à Naples et maintenant je sens que je dois y passer.

 

Le Covid m’a mis à distance des musées et galeries mais je suis tout de même allé voir l’exposition de Kazunori Hamana au Blum & Poe de Los Angeles. C’était magique. Je suis également allée voir le travail du photographe Wolfgang Tillman au Regen Projects. J’ai toujours eu un coup de cœur pour lui, j’aime particulièrement la façon dont il attire le regard des spectateurs. »

Wolfgang Tillmans

Wolfgang Tillmans

Ellsworth Kelly

La prochaine pièce design que vous aimeriez acquérir ? 

 

« Ce n’est pas une pièce design mais je courtise les travaux d’impressions de Gemini G.E.L. J’aimerais acheter une de ses œuvres représentant le travail de Ellsworth Kelly. »  

Ellsworth Kelly

3 pièces iconiques ?

Wishbone Chair de Hans Wegner

« Une sculpture luminaire de Akari, la Wishbone Chair de Hans Wegner et une Corbusier Box. »  

Corbu Box de Ced Vernay

Des pièces à chiner sur Leboncoin ?

« Du tissu Japonais, de l’art et artisanat tokyoïte du marché aux puces de la ville. »

Le dernier designer remarqué ? 

 

« Lisa Eisner. Une amie chère et une grande créatrice de bijoux, nous travaillons ensemble sur un certain nombre de projets pour notre shop Commune. »  

Les créatifs qui vous influencent ?

Rudolph Schindler

Isamu Noguchi

« Il y a en a beaucoup dont je m’inspire. Donald Judd, Isamu Noguchi, Charlotte Perriand, Anni et Josef Albers, Rudolf Schindler, Josef Hoffman… » 

Charlotte Perriand

Josef Hoffman

Anni et Josef Albers

3 comptes instagram inspirants ?

L’adresse que vous aimeriez découvrir ? 

 

« J’aimerais beaucoup aller séjourner dans cette petite cabane que Vladimir Ossipoff a construite à Oahu, à Hawaï. Elle figure sur ma liste d’endroits à découvrir. »  

Photo: Christine Labrador

Un endroit où retourner chaque semaine ? 

 

« Le Louvre. C’est un lieu qui prendrait une vie entière à visiter. Mais ici, à Los Angeles, je dirais Hauser & Wirth. Avant le Covid, j’y allais presque tous les week-ends. Non seulement ils proposent de superbes expositions, mais c’est aussi un environnement formidable et l’un des seuls endroits où l’on peut rencontrer des amis, sans compter le restaurant et la librairie. »

Museo Casa Luis Barragan

L’architecte qui construirait la maison de vos rêves ?

 

« Luis Barragán ou John Pawson. »

 Une scénographie qui vous a marqué ? 

 

« Le décor du film La Montagne Sacrée d’Alejandro Jodorowsky. »

La Montagne Sacrée

Chaque semaine, les moods de demain

Découvrez les plus beaux objets, lieux & créations du moment
dans nos moodboards de styles.