Cookie Consent by Free Privacy Policy website
Goodmoods

Œuvres textiles

Installation immersive Salone Del Mobile Milano 2022 © Sean Davidson

Super-Theme

il y a 3 semaines


Alors que les techniques de tissage sont revalorisées par la création contemporaine, les œuvres textiles sont galvanisées par l’approche conceptuelle des nouveaux créateurs. Caoutchouc, acrylique, bouts de tissus upcyclés, laine, raphia… Peu importe la matière, l’intention est la même : explorer et transmettre l’art du tissage à travers des pièces toujours plus singulières.

 

Les noms de ceux qui subliment l’art textile ? Desire Moheb-Zandi, Amine el Gotaibi, Olivia Ansaldi, Adriana Meunier… De fil en aiguille, ils créent des œuvres filées pas comme les autres, tissent la trame de nouveaux savoir-faire et créent des ponts entre passé et présent, patrimoine et innovation. Décryptage.

  • Œuvre

    TEXTURÉE

  • Technique

    TISSAGE

  • Matériaux

    TOUS

  • Maître-mot

    FAIT MAIN

Le mélange des matériaux insolites par Desire Moheb-Zandi

Show A Way To Stay à la galerie FOLD par Desire Moheb-Zandi

Interrogeant la broderie et ses interactions croisées avec les métiers d’art, la Galerie du 19M tisse le fil d’un récit autour de la technique avec la jeune création. Parmi les brodeurs dans son viseur, Desire Moheb-Zandi, s’inspire des ses souvenirs d’enfance en Turquie et des broderies de sa grand-mère pour créer des œuvres textiles d’un autre genre mêlant tous types de matériaux : tubes en caoutchouc, chevilles en acrylique ou encore filets synthétiques.

Desire Moheb-Zandi

Neither here, nor there, 2022 par Desire Moheb-Zandi

Studio Sovaje

 

Tout aussi originaux et colorés, mais cette fois dans la plus grande tradition du point d’Asie, Studio Sovaje conçoit des tapis, tapisseries et objets tuftés qui égayent les intérieurs.

Charli par Studio Sovaje

L’œuvre monumentale d’Amine El Gotaibi

Pour la dernière Milan Design Week, le réseau d’expositions itinérantes Alcova réveillait un ancien hôpital militaire oublié. Entre les murs de cette adresse abandonnée, les créations de Beni Rugs réalisées à la mains par des berbères au Maroc dialoguaient avec l’installation en fils de laine monumentale de l’artiste marocain Amine el Gotaibi. Milan comme à Marrakech.

Installation immersive Salone Del Mobile Milano 2022 © Sean Davidson

« Les Trames du Possible » chez Amélie, Maison d’Art

Les trames du possible chez Amélie, Maison d’art

Les trames du possible chez Amélie, Maison d’art

Du 8 au 24 septembre dernier, Amélie du Chalard, galeriste fondatrice d’Amélie Maison d’Art, dédiait une exposition à la création textile contemporaine. Les œuvres d’une dizaine d’artistes dont le fil est le médium de prédilection, âges tous azimuts (Jessie Mordine, Lizzie Kimbley, Matilda Dominique, Jessica Ozlo) étaient finement scénographiées pour dévoiler la trame minutieuse de leur savoir-faire.

Les trames du possible chez Amélie, Maison d’art

La tapisserie d’Aubusson réinventée par

POLCHA et Pinton

La récupération fait souffler un vent de modernité sur la création textile. Le jeune éditeur de mobilier POLCHA retape et transforme des pièces délaissées pour leur offrir une seconde vie. C’est l’exemple de la collection EVOLUTION, une série de mobiliers customisés avec singularité à travers une myriade de matériaux.

La masterpiece de cette collection ? La tenture murale issue de la collaboration avec la Manufacture Pinton. La prestigieuse tapisserie d’Aubusson (du moins des morceaux de tissus abimés), se mêlent dans un enchevêtrement de gesso et de peinture tempera (émulsion d’œuf et pigments) on ne peut plus contemporain.

Asteré, l’art tissé

Collection murale ASTERÉ, L’Art Tissé © Mattia Balsamini

Collection murale ASTERÉ, L’Art Tissé © Mattia Balsamini

Chez Asteré, le tissage prend aussi une tournure contemporaine, se réinvente avec des formes sculpturales dans la collection Art Tissé. En collaboration avec les artistes Garance Vallée, Antonio Albertini,  Roberto Fantoccoli et Olivia Ansaldi, les pigments, la peinture, les chutes de fils et de tissus font du textile une expérience artistique tridimensionnelle.

Collection murale ASTERÉ, L’Art Tissé © Mattia Balsamini

Les créations primitives d’Adriana Meunié et Mar Sodupe

Adriana Meunié © Adriana Meunié

Pour Adriana Meunié, le récit filé prend corps sur la laine non transformée, mais aussi sur le raphia et d’autres fils majorquins nus, qu’elle décline aussi bien sur des pièces murales que sur des créations vestimentaires.

Adriana Meunié © Adriana Meunié

Adriana Meunié © Adriana Meunié

Une approche naturelle du tissage que l’on retrouve chez Mar Sodupe et ses œuvres murales créées à partir de crin de cheval, de laine mèche, de chanvre, de corde de lin et de jute… Un artisanat d’art primitif, doux et subtile.

Les nouages graphiques de Lyk Carpet

Avec ses compositions graphiques, Mareike Lienau (Lyk Carpet), apporte une nouvelle dimension récréative au mobilier textile. Elle utilise des techniques traditionnelles de nouage tibétain pour rendre hommage aux œuvres oubliées des femmes du Bauhaus.

Lily Alcaraz et Léa Berlier

 

 

Une singularité également affichée sur les pièces textiles hyper tactiles des designers Lily Alcaraz et Léa Berlier réalisées à partir de franges de papier, de bandes de cuir, de fils de coton et de laine… Le tissage des différentes matières donne à voir des créations particulièrement désirables pour l’œil comme pour le toucher.

Pinton x Fanny Rozé

Sur tous les fronts, la Manufacture Pinton signe une collection avec la designer Fanny Rozé qui ancre une fois de plus la tapisserie d’Aubusson dans la modernité. Un dyptique allégorique à la nature qui rappelle subtilement le crépuscule et l’océan.

Chaque semaine, les moods de demain

Découvrez les plus beaux objets, lieux & créations du moment
dans nos moodboards de styles.