Goodmoods

Fibres green

Vince - Spring 2020 Ready-to-Wear

Super-Theme

il y a 2 mois


Avoir la fibre green. Un enjeu majeur pour les créateurs de tous bords qui ne peuvent plus ignorer l’empreinte écologique du coton et des matières synthétiques. Alors le lin suivi par le chanvre, fibres éco-responsables par excellence, s’invitent là où on ne les attendait pas : sur les défilés des jeunes labels, dans les nouveaux vestiaires home-wear, aux quatre coins des intérieurs en vogue, ou bien encore dans la composition du mobilier et d’équipements de sport.

 

Le lin affiche de nouvelles textures chez les éditeurs de tissus et cultive sa singularité avec une esthétique faussement minimaliste. Le chanvre suit peu à peu le mouvement et se développe dans les nouvelles constructions écologiques mais aussi chez certains créateurs et designers qui l’adaptent à leur échelle d’objets. Deux fibres d’avenir pour mille et une facettes.

  • FROM

    Europe

  • IRRIGATION

    ≃ 0

  • SAISONS

    Été / Hiver

  • LABELS

    European Flax® & Masters of Linen®

Tissu Mata Hari - Misia

Le lin, cette fibre végétale et écologiques par excellence, remplacerait-elle le coton ? Il faut dire que la fibre est championne : une culture locale (nord de la France, Belgique, Pays-Bas) qui ne nécessite ni eau, ni engrais, ni pesticides et qui capture le CO2 sans produire de déchets. Ces exigences sont certifiées par European Flax ®, label de traçabilité pour la fibre de qualité premium cultivée en Europe de l’Ouest. Une traçabilité qui lorsqu’elle intègre le 100% Made in Europe pour toutes les étapes de transformation de la fibre aux fils, se labellise  Masters of Linen ®. Le lin adopte des nouveaux traitements de finissage et défroissage qui lui confèrent toutes ces qualités. Régulateur thermique, résistant à la lumière et à l’eau, le lin se décline partout.

Bürstenhaus Redecker - Conran Shop
Pierre Frey
Élitis
Élitis

Des palettes de couleurs vibrantes, des finitions singulières… Le lin se réinvente chez les éditeurs de tissus qui proposent des gammes de plus en plus désirables. De collection en collection, le lin change d’aspect : un jour velours, le lendemain façon jean, maille ou stretch avec élasthanne, il cultive même la transparence avec des viscoses et polyesters. Mélangé à d’autres fibres, il se prête à des textures très variées.

Lemaire Automne / Hiver 2020

Chaque année, l’offre de vêtements éco-responsable se multiplie par cinq, mais la part de marché reste très faible avec moins de 1 % de produits lancés au premier semestre 2019 labellisés comme « durables », selon l’enquête de McKinsey intitulée  « Le nouveau must-have de la mode : un approvisionnement durable à grande échelle ». L’approvisionnement responsable et durable devient le nouvel impératif de la mode et le lin répond clairement aux attentes de ce marché en quête de changement.

BOTTER SPRING/SUMMER 2021

De Paris à Milan, de Londres à New-York, le lin se veut plissé chez A.W.A.KE MODE, rayé chez CMMN SWDN, sérieux chez Botter, monochrome chez Lemaire.

 

Mais le premier qui a redonné ses lettres de noblesse à la fibre, c’est Simon Porte Jacquemus. Il raconte avoir imaginé son premier vêtement – une jupe en lin – pour sa mère à l’âge de 7 ans, en 1997. Une année qui a même donné son nom à son défilé automne-hiver 2020/2021 où le lin était présent sous toutes ses coutures.

CMMN SWDN SPRING/SUMMER 2021
Défilé 1997 Jacquemus - automne-hiver 2020/2021
Défilé 1997 Jacquemus - automne-hiver 2020/2021
Asceno
St Agni

Les jeunes labels sustainables européens se détournent des fibres synthétiques au profit du lin et plus récemment du chanvre, bien plus écologiques. Les créatifs de la Génération Z sont attirés par la simplicité assumée et le caractère arty de ces matières. Ils s’en emparent pour une esthétique faussement minimaliste : avec des tailleurs coupés classique chez Asceno ou Belize ou des robes d’été pour la marque majorquine Cortana.

Cortana S/S 2020
Belize
Belize
Campagne « Save Water, Wear Hemp » par Levi’s
Levi's

Les fibres green gagnent du terrain en Europe mais aussi aux Etats-Unis ou encore en Australie. Après avoir imaginé des jeans en lin, Levi’s propose une collection de jeans durables et oversize, développée grâce à un processus adoucissant de « cotonnisation » du chanvre. Le choix du chanvre se clame comme une revendication, affichée aussi chez la marque australienne Afends avec leur collection de vêtements, sweats et jeans unisexes, nommée THC.

Afends
Libeco
Libeco
Libeco

Le lin n’est pas seulement cantonné aux vestiaires et décors d’été. Thermorégulant, le lin est une fibre creuse qui emprisonne l’air, ce qui en fait un isolant naturel, parfait pour l’hiver. Il se mélange aussi avec d’autres fibres « chaudes » comme l’alpaga, le cashmere ou encore la soie.

Deiji Studios

Renforcé par le contexte du confinement, la tendance du cosy-wear s’enracine. L’art de rester chez soi, voir de ne rien faire,  s’accompagne d’un vestiaire homewear confortable avec des pyjamas, peignoirs et kimonos, réalisés dans des lins lavés, doux. Un uniforme pour la maisons assortit même au linge de lit (en lin forcément).

Deiji Studios
Deiji Studios
Couleur Chanvre

Le lin, ce linge de maison omniprésent ces dernières années dans la décoration, affiche des palettes de couleurs qui incitent à faire de son lit un terrain d’expression. Le chanvre n’est pas en reste avec la jeune marque Couleur Chanvre, qui développe même de la gauze de chanvre, légère comme un voile.

Couleur Chanvre
Couleur Chanvre
Couleur Chanvre
Villa à Ibiza signée Axel Vervoordt
Résidence culturelle Kanaal à Anvers, décorée par Axel Vervoordt
Villa à Comporta, décorée par Vincent Van Duysen

Dans une palette couleur de terre, brique, cacao, ochre, ce n’est pas un hasard si le lin, cultivé aussi en Belgique, est souvent convoqué par les grands décorateurs belges qui inspirent le monde entier. D’une maison à Ibiza décorée par Axel Vervoordt à une villa à Comporta réalisée par le flamand Vincent Van Duysen, le lin devient l’un des signes distinctifs de ce style authentique et précis, entre wabi-sabi revisité et sens du détails.

Yasmin Bawa
Yasmin Bawa
Yasmin Bawa

Côté designers, les fibres du lin et du chanvre sont là encore plébiscitées. À la croisée du design et de la sculpture, Yasmin Bawa crée des vases, pots, tables d’appoints avec un mélange de chanvre, argile et chaux, concocté par ses soins, qui ne nécessite pas d’être cuit dans un four. Elle raconte : « après avoir commencé à travailler le béton, je ne me sentais pas à l’aise avec sa toxicité et son impact. Un jour, j’ai découvert une maison en béton de chanvre et je me suis immédiatement sentie connectée à ce matériau, emballée par ses propriétés incroyables. »

Chaise Ztista - Faina
Chaise Flax de Christien Meindertsma pour Label/Breed

Du mobilier fabriqué en lin ou en chanvre dont les fibres sont sollicitées pour leurs nombreuses qualités : éco-responsabilité, légèreté, souplesse, résistance. Un choix de plus en plus partagé par des grands noms comme Noé Duchauffour-Lawrence en tête de file, Christian Astuguevieille, ou encore Constance Guisset.

Lampe Zacatecas de Constance Guisset
Chaise « Mitro » - en corde de chanvre - de Christian Astuguevieille
Tabouret « Ilor » - Christian Astuguevieille
In' Bô
In' Bô

À la fois écologiques et techniques, les fibres de lin sont appelées là où on ne les attend pas ! Les équipements de sports et loisirs multiplient les tests pour exploiter leurs multiples qualités. Demain, les surfs, skis, skates ou encore vélos pourront être produits en partie avec du lin. Une alternative aux fibres synthétiques, dont la production s’avère très polluante.

Notox
Mood Letter

Recevez chaque jeudi dans votre boite mail les tendances, prescripteurs et styles dans l'air du temps !