Goodmoods

Le mood de

Marion Mailaender

Ce n’est pas un hasard si la designer et architecte d’intérieur Marion Mailaender a signé le décor de LA nouvelle adresse marseillaise le Tuba Club. Marion convoque volontiers l’accent du Sud dans ses projets, après avoir passé son enfance à la Cité Radieuse, où elle est née.

 

Lumière du Sud, références aux 80’s et 90’s et appétence pour les mélanges des genres : voici les notes qui façonnent la partition stylistique de Marion. Formée à la prestigieuse parisienne Ecole Boulle, la designer a le sens du détail et des matières. Rencontre avec un esprit libre et audacieux.

Atelier Navarin - Marion Mailaender - Chaise et Table d'appoint Lodge Frédéric Pellenq
Photographer: Marion Berrin

Quel jour & heure est-il ?

« Vendredi 17H30 je suis dans un train, ça m’arrive souvent. »

Le projet qui vous occupe le plus en ce moment ? 

 

« Ma maison à Marseille que l’on rénove actuellement. On est sur des inspirations modernistes et vernaculaires, comme certaines maisons marseillaises de bric et de broc qui nous entourent. On a choisi d’utiliser la chaux et d’opter pour un sol minéral, et de conserver beaucoup d’éléments déjà existants comme les fenêtres en bois. Tout se veut simple et minimaliste contrairement à mon appartement parisien qui s’inspire des années 60 et 70. » 

 

 

Chez Marion Mailaender - Photo Romain Laprade
Chez Marion Mailaender - Photo Romain Laprade

 

« En ce moment, on travaille aussi sur deux hôtels, un à Paris dans le 13ème et un sur le port de Cassis. Pour ce dernier on est vraiment sur une inspiration provençale revisitée et pour l’hôtel à Paris on est plutôt sur un univers post-industriel. J’ai été longtemps occupée par le Tuba Club à Marseille qui a ouvert ses portes cet été.  » 

Le Tuba Club à Marseille - Marion Mailaender
Tuba Club - Marion Mailaender
Tuba Club - Marion Mailaender

Forme, fonction ou fantaisie ? 

« La fonction toujours en premier et le fun en plus. » 

Marion Mailaender - Vase Collection « Jardin Public »
Marion Mailaender samples vases
Marion Mailaender samples vases
Boutique Amelie Pichard par Marion Mailaender © Romain Laprade
Boutique Amelie Pichard par Marion Mailaender © Romain Laprade
Boutique Amelie Pichard par Marion Mailaender © Romain Laprade

Vos 3 derniers coups de cœur artistiques ?

 

« L’artiste britannique Rachel Whiteread ou l’artiste allemande Nicole Wermers. » 

Nicole Wermers
Rachel Whiteread

« Ou la créatrice de bijoux Lorette Colé Duprat pour Mugler. » 

Lorette Colé Duprat
Lorette Colé Duprat

Le dernier créateur que vous avez repéré ?

Wendy Andreu
Wendy Andreu
Wendy Andreu

« Wendy Andreu, un univers assez hostile mais j’aime bien. »

Quels sont les 2 ou 3 artistes / décorateurs qui vous influencent  ?

Marcel Broodthaers © Garage Museum of Contemporary Art
Tatiana Prouvé - Schinkel Pavillon

« Pour les artistes, il y en a tellement : Carl André, Marcel Broothers, Walter de Maria, Tatiana Trouvé, mon mari Thomas Mailaender. »

Walter De Maria
Thomas Mailaender
Carl André - Musée d’Art Moderne de Paris

Un diner avec…?

« Marina Fois, Sophie Calle et Blanche Gardin. » 

Restaurant Quai du Port par Marion Mailaender

Le lieu culturel où vous pourriez retourner toutes les semaines?

Dia:Beacon
Villa Noailles

« Dia:Beacon dans l’Etat de New-York et la Villa Noailles à Hyères. » 

Dia:Beacon

L’architecte qui construirait la maison de vos rêves ?

Les espaces d'Abraxas de Ricardo Bofill à Noisy-le-Grand
La Muralla Roja - Ricardo Bofill
Olivetti store by  Carlo Scarpa at Piazza San Marco, Venice, Italy

« Une collaboration Ricardo Boffil X Carlo Scarpa. » 

Ricardo Bofill © STEVE DE VRIENDT
Casa Tabarelli, achevée en 1969 - Carlo Scarpa
Le cimetière de Brion - Carlo Scarpa

Une scénographie de film ?

Étreintes brisées - Pedro Almodovar
The Human Voice - El Deseo DASLU, © Iglesias Mas

« Les décors de Pedro Almodóvar. » 

Talons aiguilles - Pedro Almodóvar

Un lieu qui vous a marqué ?

« Les couloirs de la Cité radieuse. » 

Cité radieuse de Marseille - Le Corbusier

Un courant artistique fétiche ? Pourquoi ? 

 

« Fluxus ! Quand j’ai découvert cette phrase “tout est art, l’art n’est rien ” lors d’une exposition Fluxus au MAC – musée d’art contemporain de Marseille – dans les années 90, j’ai tout de suite adhéré au concept. C’était fascinant de voir autant de liberté, d’amusement et de travail chez tous ces artistes, j’avais envie de faire partie de leur bande. »

Mona Hatoum Performance Still 1985, 1995 Tate © Mona Hatoum

Le livre qui traîne sur votre table basse ? 

 

« Le livre photos de Romain Laprade qu’il vient de m’offrir. »

Wall Street Journal Magazine © Romain Laprade
Hercules Casa Villa Benkemoun © Romain Laprade
Mood Letter

Receive every Thursday in your mailbox the fashionable trends, prescribers and styles.