Goodmoods

LE MOOD DE

GARANCE
VALLÉE

LA IT-CRÉATRICE EXPLOSE

DE PARIS À MILAN

Elle a grandi dans l’atelier de son père Krikri, puis elle s’est formée en étudiant l’architecture mais c’est surtout son intuition qui l’a menée à définir sa propre vocation. Illustratrice, Garance Vallée l’est tout autant que designer d’objets et d’espaces ainsi que peintre. Depuis quelques années, elle s’affranchit des règles pour créer un corpus d’œuvres bien à elle qui synthétise son univers : forcément romantique pour cette Parisienne dans l’âme. Garance s’amuse avec l’espace : elle casse les angles, redessine les perspectives et finalement le réinvente. Son installation intitulée Terra et présentée à la dernière Milan Design Week a attiré l’attention pour son architecture immersive et son mobilier aux teintes évoquant des strates minérales dignes du Grand Canyon. Un mélange à la fois spontané et calculé. En attendant de savoir quel sera le prochain terrain de jeu de Garance, la belle nous dévoile son « mood » du moment.

Garance Vallée (Photo : Megumi Shauna Arai)

Votre humeur du jour ?

« Excitée et déterminée, je prépare ma première exposition d’objets pour le début de l’année prochaine ! Je suis aussi amoureuse, étant jeune mariée. La vie est douce auprès de lui… »

fired brick
winter wheat
avocado

Votre colormatch du moment ?

« En ce moment je travaille sur une collection textile et la gamme que j’utilise pour celle-ci est une que j’affectionne tout particulièrement : du vert kaki, du beige crème et la nuance sienne brulée. »

Vos derniers projets ?

« Le projet Terra : le design de la salle de réunion de l’agence de relations presse et de brand consulting Martina Gamboni à Milan. »

Le tableau d'inspiration de Garance Vallée pour son projet Terra

Les matières, lieux et inspirations liés à ce projet ?

« J’utilise beaucoup le béton, c’est ma matière de prédilection, j’adore son aspect brut et je peux lui donner la forme que je veux en le contraignant dans des moules. On pense souvent que ce n’est qu’une matière dure et froide, mais elle peut être aussi très douce. J’adore les surprises qu’il m’offre après différentes réactions chimiques. Je n’ai pas fini de découvrir cette matière… »

« Dans ce projet, le plateau en verre de la table permet aux chaises de se refléter dedans et de donner l’idée d’une mer imaginaire dans laquelle viendrait « mourir » des montagnes roses. »

« J’ai imaginé ce bureau éphémère, cette installation, comme une métaphore d’une maison méditerranéenne baignée dans le soleil d’une fin de journée estivale. Je me suis inspirée de ces côtes aux roches brunes du sud-est de la France que m’a fait découvrir mon mari, natif de la bas. Les objets sont en béton et coulés par couches pour rappeler les strates de la terre, la mémoire de celle-ci. »

Une tendance que vous pressentez  ?

« Une tendance inspirée du mouvement artistique italien Arte povera où l’on s’intéresse plus au geste du créateur qu’à la forme finale de l’œuvre. Aujourd’hui, les gens ont besoin de se rapprocher de la matière, de la sentir. Au-delà du monde lisse et virtuel que l’on tient en permanence dans sa main via son smartphone, on veut ressentir la texture des objets qui nous entourent (terre, pierre, bois, un retour aux matériaux naturels). »

 

Un comeback rien qu’à vous ?

« Plusieurs ! Les bijoux anciens en or, toujours deux-trois chaines différentes autour du cou, des bijoux de famille ou des trouvailles. D’autres bijoux encore, façon antique ou chinées… et des créoles pour le petit côté chicano ! »

Un film préféré pour son decorum ?

« Les décors et les couleurs rétro des films de Wes Anderson, pour toujours (!) et ceux de la série futuriste Star Trek ! »

Jamie XX Réalisation : Romain Gavras, - Gosh (2016)
The Grand Budapest Hotel (2014) de Wes Anderson
Star Trek

« L’ambiance et les architectures incroyables dans les clips réalisés par Romain Gavras aussi… »

INSTACRUSH

Le dernier créateur qui vous a bluffé ?

« Arthur Hoffner, qui a exposé ses drôles de fontaines kitsch et contemplatives lors de l’édition 2017 du festival Design Parade à Hyères (Villa Noailles). »

Le prochain trendsetter que l’on devrait mettre en avant ?

« Kristen de la Vallière, fondatrice du site Say hi to. »

Mood Letter
Inscrivez-vous et recevez gratuitement chaque jeudi le meilleur de Goodmoods