Goodmoods

Sessùn Alma par

Emma François

True Story

il y a 1 semaine

Avec Emma François, tout est une affaire de rencontres et de choix. Pour Sessùn, depuis 1995, elle a fait le choix des matières, des usines auditées, des fibres biologiques et des aspirations écologiques. 24 années de rencontres passionnées avec des artistes, artisans, muses, mais aussi avec la matière, le savoir-faire, la création.

La confluence de ces rencontres, c’est un nouveau lieu de vie marseillais qui l’abrite. Bienvenue chez Sessùn Alma, un espace de plus de 170 m2, à deux pas du Vieux Port, où il fait bon papillonner, lire, manger, échanger, se retrouver. Avant d’y filer, place à notre rencontre avec Emma !

EMMA FRANÇOIS

Le premier cocon Sessùn…

© Corinne Malet

Quelle est l’histoire de Sessùn Alma ?

« Depuis le début, j’ai envie de créer un lieu de partage où exposer nos coups de cœur. Ça a commencé avec notre boutique historique rue de Charonne et son cocon en vannerie imaginé avec l’architecte Aurélie Rimbert

« Un lieu pensé pour se rencontrer, un endroit à part, slow life. »

© Nobuyoshi Takagi

Le projet Alma a pris vie début mars dans cette savonnerie, ce lieu, sa surface, son histoire nous ont interpellés. J’aime les espaces qui ont un passé, qui racontent une histoire, qui paraissent habités. Ça  a été un vrai coup de foudre. Et c’est vraiment le lieu qui a déclenché le projet. Un lieu pensé comme un lieu de vie et de culture. L’endroit parfait pour présenter nos trouvailles, coups de cœur, livres, artistes et artisans et surtout se rencontrer. Le fil conducteur de Sessùn a toujours été la rencontre. »

© Nobuyoshi Takagi

Comment le lieu a t-il été pensé ?

« L‘aménagement de l’espace a été réalisé par le duo d’architectes Marion Bernard. C’est un lieu à part qui évoque la Méditerranée mais de manière résolument contemporaine. On ne souhaitait pas s’enfermer dans un esprit de nostalgie. Chez Sessùn Alma, le design et l’atmosphère méditerranéenne s’inscrivent dans un esnemble. On souhaitait que rien en particulier n’accroche l’œil mais créer une vraie harmonie.

© Nobuyoshi Takagi
TEINTES DE SESSÙN ALMA
© Estelle Rancurel
Vase Earth de Serax par Marie Michielssen © Estelle Rancurel

Les techniques particulières revisitées pour ce projet ?

« Sessùn Alma c’est aussi un vrai travail sur la matière et l’artisanat. On a souhaité mettre en avant différents corps de métiers : des staffeurs aux céramistes en passant par des ébénistes pour les chaises très organiques. »

© Nobuyoshi Takagi

Les architectes et artistes qui vous ont inspirée ?

Centre culturel de Pompéi de Lina Bo Bardi
Valentine Schlegel by Hélène Bertin
Chez Valentine Schlegel, Paris

« Le travail de l’architecte brésilienne Lina Bo Bardi des années 50 nous a inspirés. Tout comme les lignes de l’artiste Valentine Schlegel. »

Les libertés que vous vous autorisez avec Sessùn Alma ?

© Nobuyoshi Takagi

« Alma c’est vraiment l’occasion de réfléchir en terme de petites séries. C’est une autre logique… Là-bas tout est permis. J’aime cette idée d’être dénicheur d’artisans, d’ambassadeurs et de savoir-faire. »

© Estelle Rancurel
© Nobuyoshi Takagi

Qu’est ce qu’on retrouve chez Sessùn Alma ?

« Une partition précise où se côtoient ouvrages d’éditeurs indépendants et passionnés, céramiques, tissages, la collection lifestyle de Sessùn et des cosmétiques naturelles. On propose aussi spécialement pour Sessùn Alma, une série limitée en matière organique et laine recyclée inspirée des vêtements de travail. »

© Nobuyoshi Takagi
© Estelle Rancurel

Les créatrices qui vous inspirent ?

Nikki de Saint Phalle
Sonia Delaunay

« Des femmes particulières, engagées. Je pense à Louise Bourgeois, Georgia O’Keeffe, Niki de Saint Phalle, Sonia Delaunay, Joan Mitchell. »

Vos coups de cœur chez Sessùn Alma ?

Marta Bonilla
Vase MANO MANI
Lampe Volta de Marta Bonilla

« Tous ! On a travaillé avec Emmanuelle Oddo sur une curation très particulière avec une approche très sélective. Elle a su parfaitement identifier l’univers de Sessùn et le sublimer. 

Je suis particulièrement touchée par le travail de Julie Boucherat pour MANO MANI, elle a imaginé une série d’amphores spécialement pour Sessùn Alma. J’aime aussi énormément l’univers de Marta Bonilla : on peut voir sur ses lampes, les traces de ses mains, l’esprit de la matière. On sent les irrégularités de la vie, et ça me plait. »

Quel est le point de départ de la collection Sessùn lifestyle que l’on peut retrouver chez Alma ?

« La collection lifestyle part de la matière. Comme pour nos vêtements on débute par elle. C’est l’amour de la texture, de l’artisanat qui dicte mes envies de créations et me donne des idées. L’esprit matière se retrouve forcément dans nos objets de décoration ! »

© Nobuyoshi Takagi

Que déguster chez Alma ?

« Mon coup de cœur du moment : le velouté de potimarron aux gnocchis fait maison, parfait pour la saison ! C’est Aline Chemla qui propose une cuisine méditerranéenne et saine, ensoleillée. »

Quels sont les piliers, symboles de Sessùn ?

« Avec Flirt Studio, on a travaillé sur sept symboles en remontant le fil de notre histoire, de nos archives, anciennes collections et même interviews données. On souhaitait tisser ensuite une iconographie symbolique. Il y a le solaire safran, la floraison créative, la femme originelle, le temple racine, l’amour-sacré… Et évidemment l’âme libre. Nous sommes à part, une maison très libres avec un univers inspirationnel marqué depuis le début… »

© Estelle Rancurel
© Estelle Rancurel
Mood Letter
Recevez chaque jeudi dans votre boite aux lettres : une tendance à venir, un trend-setter invité, un mood inspirant !