Goodmoods

Basket-Show

Via archisearch.gr

Super-Theme

il y a 1 mois


Il en a fallu peu pour que le dernier projet de l’éminent studio graphique français Ill-Studio et de la marque de prêt-à-porter à succès Pigalle fasse jaillir de plaisir les réseaux sociaux et les influenceurs adeptes des collaborations en matière de streetwear et de style urbain. Depuis l’an dernier et la création de ce terrain de jeu éphémère en plein Paris, de nombreux designers et artistes revisitent les codes esthétiques associés au basket-ball. Passage en revue de cette petite « équipe » qui affole Internet et inspire les grandes marques en quête d’une audience jeune et branchée…

  • couleur

    brique

  • tempérament

    player

  • touche

    bling

  • tir

    downtown shot

Via archisearch.gr

LES CODES DU BASKET ÉPATENT LA GALERIE

Céramique Moonshot VS.004, Literally Balling
Via newyorksunshine.com

L’idée viendrait peut-être du Pop art et de tous les artistes post-modernistes, à commencer par Jeff Koons. En télescopant l’univers des objets usuels et des néons et supports liés à l’art minimal dans la haute sphère du marché de l’art, auprès des collectionneurs, cet ex-trader devenu un des artistes les plus célébrés (et décriés) du 21ème siècle à inspiré (ironie du sort !) les milieux des créatifs, la société de consommation elle-même.

Three Ball Total Equilibrium Tank (1985), Jeff Koons © Jeff Koons

Sa sculpture faite de ballons de basket en équilibre, présentée lors de sa toute première exposition en galerie dans les années 1980, a vraisemblablement fait date est encore aujourd’hui une source d’inspiration majeure.

Via newyorksunshine.com

DU STREETWEAR À L’ART JUSQU’AU TERRAIN DE JEU

DE LOS ANGELES ET NEW YORK À PARIS

Terrain de basket Duperré (2017), Paris (Ill-Studio et Pigalle)
Dowel Jones

En ce moment, l’Australie bouillonne et Dowel Jones est le dernier studio de création a avoir succombé à cette micro-tendance. Établie dans un ancien garage à Melbourne, la société composée de Dale Hardiman et Adam Lynch est connue pour ses objets minimaux certes, mais très inspirés de l’univers du sport et des objets du quotidien. Les teintes pastel prédominent dans leur univers de création.

Still Optimist (photo : Pony Mtl x Sid Lee Collective)
Via heartymagazine.com
Photo : Gemma Fletcher
Literally Balling
Hunnit (2016), Victor Salomon (Joseph Gross Gallery, San Francisco, Los Angeles)

UNE ATTITUDE SPORTIVE AVEC SECOND DEGRÉ ET SENS DU BLING

Photo : Dean Bradshaw
Photo : Ward Roberts
White Carrara Marble Basketball Ring – Gold Plated in 24 Carat Gold, The Cool Hunter

Dans le même style, l’humour en plus, Victor Solomon, artiste californien originaire de Boston, est l’initiateur de la collection d’objets Literally Balling. Une gamme qui propose notamment des objets tirés « littéralement » repris l’univers du basket-ball et recouvert d’or ou de diamants. Graphique subtil ou tape-à-l’œil, choisissez votre camp.

INSTACRUSH !

Basketball Vase, Ulrik Weck (Etage Projects, Copenhague)
Photo : Marc Alcock
Mood Letter
Inscrivez-vous et recevez gratuitement chaque jeudi le meilleur de Goodmoods